Orthographe

L’élève dyslexique peut être touché au niveau de la perception auditive et au niveau de la perception visuelle (voir la simulation en accueil de http://www.enfantsetparents.com/celebrites-dyslexiques). Cette perception visuelle va empêcher une bonne mémorisation de l’image précise du mot.

La perception auditive étant plus facile à rééduquer que la perception visuelle, on proposera à l’enfant de transcrire les mots en écoutant les sons qui le composent (« Parle à ton crayon, dicte-lui ce qu’il doit écrire, son après son ! »). Comme les sons bougent également, on peut aider l’enfant en lui visualisant la succession des sons du mot sur les doigts.

les-mots-sur-les-doigts

La mémoire visuelle n’interviendra que pour les sons qui ont plusieurs orthographes possibles dans un mot . Pour ce type de mots qui représente 50% des mots de la langue française, je vous propose d’utiliser la visuo-sémantique.

Confusions phonétiques sourdes sonores

8 ans (4P HARMOS)

9 ans (5P HARMOS)

Scroll Up
Share This